Ribécourt-la-Tour

Blason de Ribecourt la tour

Du Lundi au Vendredi : de 11h30 à 12h30

386 Ribécourtois

Recensement de 2012


Histoire de la commune

Plusieurs interventions archéologiques ont permis de mettre en évidence des tombeaux et des restes de fondation d'un ancien village détruit, nommé Wahiercourt, cité dans les documents jusqu'au XIIIe siècle.
C'est en 1148 que le pape Eugène III confirme à la cathédrale de Cambrai la propriété des autels de Wahiercourt et de Ribécourt, paroisses qui sont séparées en 1221.
Parmi les seigneurs connus du lieu, citons Raoul de Robersart en 1203. En 1521, le village de Ribécourt est pillé par les Français, puis il est le théâtre d'un engagement entre les troupes impériales et françaises en 1553.
Malgré l'appartenance au Cambrésis, il existait quelques enclaves artésiennes à Ribécourt.
En 1789, la plus grande part du terroir appartient au chapitre Notre-Dame de Cambrai. De 1790 à l'an III, Ribécourt est le chef-lieu du canton, précédant ainsi Marcoing.
En 1871, le château Leriche est le théâtre d'exactions prussiennes. De novembre 1916 à février 1917, dans le cadre de la mise en place de la ligne Hindenburg, sont disposés des réseaux de fil de fer barbelé et creusées de nombreuses tranchées, sapes ou galeries de mine permettant la liaison entre plusieurs tranchées ou avec les abris construits en surface.
En 1998, un jury a classé Ribécourt première commune du département du Nord à accéder à l'échelon national pour la qualité de son fleurissement.

Le Maire de Ribécourt-la-Tour est Mr Jean-Pierre LEVEAUX.

Ribécourt-la-Tour est une commune du canton de Marcoing, d'une superficie de 879 ha. Le nom du village vient peut-être de "Ribertcurtis", "métairie de Ribert" ou de "ribera curtis", "métairie de la rivière".

Actualités de Ribécourt-la-Tour

Offre touristique de Ribécourt-la-Tour

Produits du terroir de Ribécourt-la-Tour

Se loger à Ribécourt-la-Tour