Le Cateau-Cambrésis

logo le cateau 2

Du lundi au vendredi de 8h45 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

7 250 Catésiens

Recensement de 2012


Marché

Le mardi et le vendredi matin. Foire le 22 de chaque mois (le 23, si le 22 est un dimanche).

Fête(s) communale(s)

Foire de la Saint Mathieu le 22 septembre (avec fête foraine la même semaine et la semaine précédente).

Ville(s) jumelée(s)

- Westerburg (Allemagne)
- Wielsbeke (Belgique)
- Cave (Italie)

Histoire de la commune

Bâtie dans la profonde dépression constituée par la vallée de la Selle, la ville se forme autour de l'an mille, sous l'autorité des évêques de Cambrai, à partir de la réunion de deux villages, Vendelgies et Péronne, établis respectivement sur les rives gauche et droit de la Selle. Un diplôme d'Otton III, daté du 21 avril 1001, autorise l'évêque à fortifier le "château Sainte-Marie", à tenir un marché et à percevoir des taxes, à battre monnaie et à exercer la justice.
La ville, enserrée dans ses remparts, se développe autour de l'abbaye bénédictine de Saint-André.
La châtellerie du Cateau, dépendance du Cambrésis pendant l'Ancien Régime, n'a pas les moyens de faire respecter sa neutralité. C'est pourtant celle-ci qui la fait choisir pour mener les négociations devant aboutir à la signature des traités du Cateau-Cambrésis, les 2 et 3 avril 1559, entre la France et l'Angleterre, d'une part, et entre la France et l'Espagne, d'autre part, où, pour la première fois les Etats européens visent à instaurer un équilibre entre les grandes puissance de l'époque.
Cette zone frontière est souvent la victime des belligérants Espagnols et plus souvent Français. Elle est rattachée à la France par le traité de Nimègue en 1678, sous le règne de Louis XIV.
Souvent détruite, la cité garde du XVIIe et du début du XVIIIe siècle quelques beaux monuments, comme l'église, l'hôtel de ville et la palais de l'archevêque.
La population se montre réservée vis-à-vis de la Révolution, ce qui freine le développement de la ville. Il faut attendre le XIXe siècle et la révolution industrielle pour voir la ville évoluer: la population double entre 1850 et 1850 et de nombreuses usines s'implantent. L'âge d'or de la ville se situe à la fin du XIXe siècle, avec la domination paternaliste de la famille Seydoux (filature et tissage de laine) et l'affirmation de sa fonction commerciale traditionnelle de zone d'échanges entre les productions du Cambrésis et celles de la Thiérache.
Avant 1914, l'essor économique s'essouffle et la Première Guerre mondiale n'arrange rien (Bataille du Cateau-Cambrésis le 26 août 1914).
Après 1936, le paternalisme est remis en cause et les ouvriers s'affirment. Les usines licencient le personnel avec la crise économique de 1970.
Aujourd'hui, le Cateau-Cambrésis valorise son patrimoine historique et artistique, à travers notamment le musée Matisse créé du vivant du peintre, enfant du pays.

Le Maire du Cateau-Cambrésis est Mr Serge SIMEON.

Nichée au coeur d'une région verdoyante entre Hainaut, Cambrésis et Thiérache, Le Cateau Cambrésis est étagée sur les pentes de la vallée de la Selle. La commune est située sur la RN 43 à 22 km de Cambrai et 35 km de Valenciennes. origine du nom: de "chât

Actualités de Le Cateau-Cambrésis

Offre touristique de Le Cateau-Cambrésis

Produits du terroir de Le Cateau-Cambrésis

Personnages célèbre de Le Cateau-Cambrésis

Se loger à Le Cateau-Cambrésis

Se restaurer à Le Cateau-Cambrésis