L’abbaye départementale de Vaucelles, vous invite en ce 1er dimanche d’octobre gratuit, à une visite guidée « 900 ans d’histoire ! » et à la conférence « Du vitrail cistercien au vitrail contemporain » de notre médiatrice culturelle Gaëlle Cordier.


14 h 15 – Visite guidée


Nichée au creux de la vallée du Haut Escaut, l’abbaye de Vaucelles, classée monument historique, vous offre son univers de paix dans un écrin de verdure. La médiatrice culturelle fait revivre l’histoire mouvementée de la plus grande abbaye de l’Occident chrétien du Moyen Âge. Elle essayera de vous plonger dans l’ambiance cistercienne du XIIe s en déambulant dans l’aile des moines. En sortant vers les jardins, votre guide évoquera les bâtiments détruits et vous racontera comment la construction de l’église abbatiale a provoqué la fureur de l’Ordre cistercien. Vous terminerez votre visite devant le palais abbatial édifié au XVIIIe s, véritable hôtel particulier.

15 h 30 – Conférence : Du vitrail cistercien au vitrail contemporain, voyage en lumières


La belle époque du vitrail est sans conteste celle des grands chantiers médiévaux. De la construction des monastères du Haut-Moyen Âge à la construction des grandes cathédrales gothiques… les ateliers ne manquent pas de travail. Les maîtres verriers installent rosaces et vitraux dans de véritables dentelles de pierre. Mais les cisterciens ont une approche particulière en refusant la couleur et en privilégiant la grisaille, par humilité. Gérard Lardeur (1931-2002), maître verrier, qui travaille à l’abbaye de Vaucelles dès 1975, reste bien dans l’esprit cistercien. Si de nombreux artistes du XXe et du XXIe s. sont plutôt connus du grand public comme peintres ou comme sculpteurs, nombreux sont ceux qui ont fourni des cartons de vitraux aux institutions religieuses ou publiques. Matisse, Chagall, Rouault, Herbin, Le Corbusier font partie de ceux-là ainsi que d’autres artistes beaucoup plus proches de nous comme Jean-Pierre Raynaud, Manessier ou Claude Viallat ou des maîtres verriers comme Gérard Lardeur.
De multiples chantiers se sont ouverts dans le cadre de la reconstruction après la seconde Guerre Mondiale. Les commandes continuent à passer auprès des artistes contemporains entraînant un véritable renouveau de l’art sacré et du vitrail en particulier.