37 - Ors - Maison Forestière Wilfred Owen

 



C’est dans la cave d’une maison forestière qu’un des plus grands poètes britanniques, Wilfred Owen, écrit la dernière lettre à sa mère. Il trouve la mort non loin de là, le 4 novembre 1918, tentant de franchir le canal de la Sambre à l’Oise. La maison forestière a été profondément transformée, et ses aménagements permettent de découvrir tant l’oeuvre du poète que le contexte dans lequel il connut les lieux.