Théâtre | Comédie policière

Après le succès du Cercle de Whitechapel et des Voyageurs du crime, Julien Lefebvre récidive avec le 3ème opus de sa trilogie, L’Heure des assassins, une nouvelle comédie policière riche en rebondissements, dont l’action se situe au début du XXème siècle, dans l’univers feutré d’un célèbre théâtre londonien. 

Londres 1909. Un 31 décembre, soir de réveillon et inauguration du nouveau Théâtre Somerset. Pour l’occasion, la comédie musicale à succès Peter Pan a été programmée. Tout le gratin de Londres est réuni, et alors que le public s’installe dans la salle, un petit groupe de privilégiés s’est réuni au dernier étage du bâtiment, dans le foyer privé de Philip Somerset, le patron des lieux, richissime homme d’affaires anglais ayant fait fortune aux Etats-Unis. 

Parmi eux, Miss Belgrave, la sœur bien-aimée de Somerset et cantatrice à ses heures perdues, Arthur Conan Doyle célèbre romancier père de Sherlock Holmes, le dramaturge engagé et enragé George Bernard Shaw, Bram Stocker l’administrateur du théâtre connu pour son roman Dracula, John Hartford l’américain, homme d’affaires aux mœurs controversés et bras droit de Somerset et la belle Miss Lime, l’assistante personnelle de ce dernier.

Alors que la cloche retentit pour annoncer le début du spectacle, Somerset est retrouvé mort sur le balcon. 

Impossible de donner l’alerte, le salon privé a été fermé à clef.  

 

Durée : 1h30

Productions : Le Renard Argenté, Pascal Legros Organisation