Abancourt

Blason Anbancourt

Le mardi et le jeudi de 10h00 à 12h00. Le samedi de 10h30 à 12h00.

465 Abancourtois

Recensement de 2012


Fête(s) communale(s)

En juin, le dimanche le plus proche de la St Jean.

Histoire de la commune

En 1120, le 10 novembre, le village est incendié par une bande de pillards. L'année suivante, le bourg est mentionné sur la charte de l'évêque Burchard, comte de Cambrai et du Cambrésis, concédant la paroisse à la cathédrale de Cambrai.La seigneurie, sous l'autorité de Guillaume d'Oisy en 1125, passe pendant plus de deux siècles à la famille d'Anneux. Placé en terre d'Empire, le village subit à plusieurs reprises les foudres du roi de France. Incendié par Henri II en 1553, il est presque totalement détruit en 1655. Durant la Révolution, la commune de vient momentanément le chef-lieu du canton.
Pendant son séjour en 1916, Adolphe Hitler, séduit par le village, y réalise une aquarelle. Après la guerre l'église fut détruite. Elle fut reconstruite dans le sens inverse. Les travaux ont duré environ dix ans (de 1923 à 1933), sous l'impulsion de l'architecte P. Leprince-Ringuet.
La culture céréalière reste l'activité principale de ce village, essentiellement rural.

Le Maire d'Abancourt est Mme Françoise Laine.

La commune se situe au Nord de Cambrai (à 8 km) et à 21 km de Douai. Son nom provient peut-être d'un terme d'origine celtique signifiant "métairie de la colline", ou du nom de l'ancienne ferme d'Alban, détruite, dominant autrefois le territoire.

Offre touristique de Abancourt

Se loger à Abancourt